roches
roches

AF_Creativite33-rgb15 ÉLÉMENTS AUTOUR DE LA COCRÉATION
André Fortin. Texte et photos. 26 novembre 2015.

Les processus de cocréation sont en émergence, notamment dans les organisations qui veulent impliquer une diversité de parties prenantes pour intégrer une vision plus globale, tout comme au sein des municipalités qui désirent inclure davantage les citoyens dans la prise de décisions quant aux projets les concernant.

Cependant, mener des projets en utilisant une approche de cocréation comporte un certain nombre de difficultés et de barrières. En effet, c’est toute une nouvelle culture collaborative et créative qu’il faut promouvoir alors même que la prise de risques, facteur essentiel de l’innovation, est difficile à mettre en oeuvre. Pour favoriser le développement de cette culture organisationnelle cocréative, quelques principes de base doivent être respectés.

Voici donc 15 éléments à considérer quand on se lance dans un processus de cocréation.

IMG_0160DIFFICULTÉS DE LA COCRÉATION

1. LES COÛTS DE LA COORDINATION DU PROCESSUS DE COCRÉATION. Pour s’assurer d’une pleine participation des individus, un accompagnement doit être offert. Cela nécessite plus de ressources humaines mais il faut le voir comme un investissement, dans la mesure où les résultats sont généralement au rendez-vous et que cela permet une formation continue en matière de cocréation.

2. LE BESOIN DE NOUVELLES COMPÉTENCES DE GESTION. En cocréation, il faut être à l’aise avec les notions de complexité, de créativité et de collaboration. Comme celles-ci sont peu enseignées dans les universités et les départements de gestion, c’est par l’expérimentation de processus cocréatifs et par le transfert des apprentissages que ces compétences peuvent se développer.

3. L’AUGMENTATION DE LA « DÉPENDANCE » ENVERS LES COLLABORATEURS EXTERNES. Une fois qu’on a mis en place des processus de cocréation et que les résultats sont probants, il devient difficile de revenir à nos anciennes pratiques et de travailler en vase clos ou en silo. Favoriser la contribution de personnes de l’externe devient un réflexe naturel et une plus-value.

4. LA TRANSPARENCE. Un équilibre quant au partage de l’information doit être trouvé. En effet, il faut arriver à donner accès à de l’information confidentielle sans nuire au développement ou à la réputation de l’organisation.

IMG_0166BARRIÈRES PSYCHOLOGIQUES ET SOCIALES FACE À LA COCRÉATION

5. L’INERTIE ET LA PEUR DE L’INCONNU. Lorsque nous sommes confrontés à de nouvelles façons de faire, des mécanismes de résistance surgissent, suscitant des émotions fortes comme la peur et favorisant habituellement le statu quo.

6. UN MANQUE DE MOTIVATION. La cocréation est un processus qui prend du temps et si celui-ci s’étire sans que des résultats ou des succès collectifs soient au rendez-vous, cela aura un impact sur la motivation des membres à poursuivre la démarche.

7. LA CONFIANCE ET L’INTERDÉPENDANCE. Travailler en mode collaboration est un défi car avant de dire ce qu’on pense vraiment et d’oser, on veut jauger les membres du groupe avec qui on travaille et avoir les bases d’un climat sécuritaire. Par ailleurs, plus on avance dans le processus et mieux on est en mesure de voir les forces et la contribution de chacun.

8. LE SYNDROME DU « CELA N’A PAS ÉTÉ INVENTÉ ICI ». On s’attache rapidement aux idées que l’on développe et on a souvent l’impression que si on n’est pas impliqué dans une idée ou une initiative, celle-ci a moins de valeur. En apprenant à s’ouvrir à la contribution de personnes de l’externe et en mettant de côté notre égo, on peut apprendre à voir les bénéfices de recourir à des ressources et des expertises d’ailleurs.

IMG_0171BARRIÈRES ORGANISATIONNELLES FACE À LA COCRÉATION

9. LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET LES RÉCOMPENSES. En cocréation, il est important de discuter et d’établir des règles sur la façon de répartir les crédits et le mérite. Sinon, les personnes impliquées risquent de réduire leur engagement en ne mettant pas à profit leur plein potentiel. Chacun doit sentir qu’il sera reconnu ou récompensé en fonction de son implication.

10. LA GOUVERNANCE COMPLEXE. Dans les processus non linéaires tels que vécus en cocréation, la notion d’adaptation est de mise. Pour générer de la valeur, mettre à profit toutes les personnes impliquées et s’ajuster en cours de route, une gestion agile est un gage de gouvernance saine et durable.

11. LE FOCUS À COURT TERME. Dans nos organisations, on met l’accent sur les résultats immédiats ou rapides. Or, la cocréation prend du temps et si on veut envisager des retombées significatives à moyen et long terme, on ne peut pas sauter les étapes du processus créatif qui inclut des périodes d’incubation, de latence.

IMG_0220PRINCIPES DE BASE EN COCRÉATION

12. INSPIRER LA PARTICIPATION. Amener les gens à contribuer en leur expliquant d’abord pourquoi vous avez besoin d’eux, puis en leur disant ce que vous comptez faire avec les résultats envisagés.

13. PRODUIRE BEAUCOUP D’IDÉES ET SÉLECTIONNER LES MEILLEURES. Pour faire face aux enjeux complexes d’aujourd’hui et respecter une des règles en créativité, il est important de passer par une phase divergente où toutes les avenues sont bonnes et une phase de convergence où on se donne des outils pour choisir les idées les plus prometteuses.

14. CONNECTER LES ESPRITS CRÉATIFS PAR UN CLIMAT STIMULANT. Pour favoriser la synergie entre les personnes et stimuler leur potentiel créatif, une des clés est de créer un climat propice à l’expérimentation où le jugement et la censure sont mis de côté.

15. PARTAGER LES RÉSULTATS DANS UN ESPRIT DE DÉVELOPPEMENT. Toute personne participant à une démarche aime sentir que les choses avancent. En gardant les gens informés des progrès par un suivi régulier, on entretient la motivation et la notion de transparence. De plus, en ayant recours à un processus structuré, cela risque de favoriser un engagement à long terme qui procure une plus grande efficacité.

AF_Creativite33-rgb

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :